Biographie de Grady Zeeman

Biographie de Grady Zeeman

L’art a toujours été ma passion ! Mes plus beaux souvenirs d’enfance à mon père me montrait comment à dessiner. Il n’a d’excellents dessins techniques des voitures anciennes, des moteurs et des avions. Alors, comme un enfant qu’est ce que j’ai appris à faire de même. Cela m’a aidé énormément à l’apprentissage et la mécanique derrière ce que je vois.
Quand j’avais 14 ans, j’ai mal voulu assister à des cours d’art, mais ma mère était morte-set contre elle. Elle a estimé qu’entre mon d’universitaires et de sport, dans lequel j’excelle à la fois, j’avais assez dans mon assiette.
À 17 ans, j’ai décidé d’appliquer à l’étude du cap à Technicon Design de mode. Mon grand-père était furieux car il m’a voulu pour étudier les sciences politiques ou la médecine, mais j’ai été catégorique dans la suite de ma passion. L’art au niveau de l’école est obligatoire à l’application, mais le négligé et il Technicon m’a donné l’occasion. J’ai terminé mes 3 ans de Diplôme en 1988.
J’étais un designer dans une usine de confection à Cape Town avant que je retourne à ma ville natale, Swellendam, d’épouser un agriculteur local. J’ai continué la vente de mes dessins pour un revenu supplémentaire et assisté à une ou deux classes pour développer mes compétences de peinture à l’huile.
Cependant, entre élever mes 2 enfants et d’aider mon mari à la ferme, mon art a pris un peu d’une banquette arrière. En 2005, j’ai vu mon chemin pour aller chercher mon art nouveau. Cette fois beaucoup plus grave. Deux de mes amis et je n’le toit d’un restaurant local et a un petit espace d’exposition. J’ai continué à développer mes techniques et élargi mes connaissances sur l’histoire de l’art. En 2008, j’ai eu ma première exposition internationale et ma carrière est passé de la force à la force.
J’ai acheté le Kunstehuijs Art Gallery en 2011, où j’ai pas seulement mon propre travail, mais aussi une partie de l’Afrique du Sud d’éminents artistes. Se trouver en compagnie de personnes semblables m’ont donné beaucoup de joie.
En 2015, j’ai réussi à combiner mes deux grands amours c.-à-d’art et d’histoire, en faisant un diplôme dans l’appréciation de l’Art.

Comments are closed